INTERVIEW de Me Alain Bousquet, président.

INTERVIEW de Me Alain Bousquet par Sophie Laporte, journaliste :

Bonjour, Je vous rencontre pour en savoir plus sur vous et vos actions. Acceptez-vous de répondre à mes questions ?

Alain Bousquet : Bien volontiers.

SL : Quel est votre domaine d’activité comme avocat ?

AB : Je suis à l’origine un avocat traditionnel, disons, procédurier dans les domaines : pénal, civil, commercial et prud’hommes. Puis progressivement j’ai développé une activité de conseil d’entreprise et de rédaction d’acte pour les cessions ou acquisitions. Bref tout ce qui tourne autour de l’entreprise. L’entreprise ce sont des hommes et des femmes qui l’animent avec des conflits, des ambitions, des réussites et des échecs.

SL : Et le bancaire ?

AB : Ce n’est que 40 % de mon activité.

SL : J’aurai cru davantage ?

AB : Non  et c’est assez normal car le bancaire, presque tous les avocats le pratiquent. Lorsqu’un de leur client à un problème bancaire, ils prennent le dossier et malheureusement ce n’est qu’en cours de route que le client s’aperçoit qu’en fait la procédure n’aboutira pas.
Pour le bancaire, il faut l’expérience que j’ai acquise depuis 20 ans pour être efficace.

SL : Quel conseil donneriez-vous?

AB : Vaste sujet mais pour faire bref, je dirai, tout d’abord, anticiper les problèmes. Ne pas attendre d’être acculé. Savoir qu’un banquier est devenu dangereux. Aujourd’hui, on réussit contre son banquier et non pas grâce à lui.

SL : Vous êtes président de la FNACAB, quel est son but ?

AB : En premier lieu, créer un puissant lobbying contre les abus du système bancaire pour exiger des lois équilibrées et la sanction des dérives financières. En deuxième, aider ceux qui sont tombés dans les griffes du système.

SL : Vous êtes auteur de livres ?

AB : Oui, 3 ouvrages : « Abus bancaires comment faire face », « Les Banksters », et « Le guide de sef-défense ».

SL : Où se les procurer ?

AB : Au cabinet, pour les commandes envoyer un mail à : scp.bousquet@free.fr

Publicités