L’argent n’a pas d’odeur…

C’est bien connu, l’argent n’a pas d’odeur. Aussi les banksters de tous pays favorisent toutes sortes d’arnaques pourvues qu’elles rapportent. Peu importe la morale, peu importe la ruine des clients, des peuples entiers, pourvu qu’ils encaissent toujours plus.

Une preuve supplémentaire s’il en fallait est donné par le scandale de la FIFA ou les banques vont être les premières complices.

Qui est responsable ? Bien sûr ceux qui gouvernent les pays ? Mais qui les nomment ? Les électeurs qui une fois l’acte de voter passé ne se mobilisent plus et même lorsqu’ils sont adhérents à un parti, ils poursuivent leur soutien alors qu’ils sont cocus.

Leur seule excuse : c’est la manipulation dont ils sont victimes.

 

Publicités