Qui sommes nous ?

1- Qui sommes nous ?

Je vous renvoie au site Internet dans lequel j’explique qui nous sommes et pourquoi nous avons créé l’association. Voici quel fut les raisons de mon engagement dans ce combat.

En 1987, j’exerçais déjà mon métier d’avocat depuis 15 ans et j’ai pris conscience des changements législatifs accordant au système bancaire des prérogatives exorbitantes. J’ai vu les conséquences désastreuses . En quelques trois ans j’ai constaté : les problèmes posés par les fichiers, le surendettement et les catastrophes qui accompagnent le phénomène, les frais bancaires, la déshumanisation des relations. Je voyais arriver des clients avec des problèmes insolubles du fait de cette évolution alors qu’avant j’aurai pu régler ces affaires.

Avec certains de ces clients nous avons décidé de créer l’association pour dénoncer ces abus qui résultent de lois et des réglementations nouvelles uniquement favorables aux banquiers. Quand la loi vous est contraire, le Juge vous donnera tort. Il doit appliquer la loi. Aussi, outre la défense des victimes, nous avions l’intention de faire du lobbying pour réveiller les gouvernants qui sont responsables des lois scélérates.

Aujourd’hui il est possible d’obtenir des réformes si les français comprennent que l’union fait la force. Seul, on est démuni, ensemble tout est possible.

Pourquoi ? Parce que tout le monde est touché. L’ordinateur du banquier tourne sans distinction: que vous soyez de droite ou  de gauche, chef d’entreprise ou salarié(e), noir, blanc, jaune, riche ou pauvre vous serez racketés.

Nous avons dit non et avons créé l’association. Nous proposons à tous de nous rejoindre pour constituer une force qui ne pourra plus être ignorée.

►Des secrétaires pour des courriers, des bulletins, et autres écrits,

►Des concepteurs de banderoles et des fabricants,

► Des accros de l’informatique et des réseaux sociaux pour diffuser nos infos, nos appels, etc … pour dynamiser notre site facebook. Créer un compte twitter et autre et les faire vivre.

Sachez que déjà des entreprises comme le salarié et même riche » comme « le pauvre ».

Dès le début de notre existence (1994) nous avons été débordé par les appels au secours et le manque de moyens financiers ne nous permettait pas les actions de lobbying. Par contre nous avons et nous continuons à rendre de très grands services aux victimes.

Aujourd’hui nous sommes décidés à privilégier l’action de lobbying pour deux raisons :

Les moyens techniques actuels permettent le développement et la communication sans trop de frais et l’opinion publique se réveille sous l’effet de la crise. Le regroupement des particuliers et des entreprises au sein d’une même association va constituer une force irrésistible.

2- Comment participer à l’action ?

C’est la question posée par presque vous tous. Sachez que nous avons besoin de tout et de tous : de bénévoles, d’aide de toute sorte. Même si l’argent n’est pas le principal, il est le nerf de la guerre. Quelle est l’efficacité d’une armée sans canon, sans fusil, sans cartouche ?

Nos armes sont les prospectus, les affiches, les lettres, un local, le téléphone, et tout ce qui va avec des actions de communication. Tous les participants sont des bénévoles qui ont leur propre activité donc peu de temps. Nous avons besoin de bénévoles pour du phoning, du secrétariat où que vous soyez en France.

Voici la liste des besoins :

► Imprimeurs si possible gratuit ou très peu cher,

►Des secrétaires pour des courriers, des bulletins, et autres écrits,

►Des concepteurs de banderoles et des fabricants,

► Des accros de l’informatique et des réseaux sociaux pour diffuser nos infos, nos appels, etc … pour dynamiser notre site facebook. Créer un compte twitter et autre et les faire vivre.

3- L’argent

Que ceux qui ont manifesté l’intention d’adhérer le fassent sans délai.

►Particulier : 30 €

►Professionnel : 70 €

Que ceux qui ont proposé un don le fassent. Quelques dons ont été reçus : merci aux donateurs. Que ceux qui ont proposé de prendre en charge certains types de frais le fassent.

Mais l’argent ne doit pas forcément sortir de votre poche. Vous pouvez organiser une action quelconque : un repas, un apéro avec des amis pour parler de ces problèmes, en demandant une participation qui serait en partie reversée, vous pouvez participer à un vide grenier au profit de l’association, etc … Prenez exemple sur le Téléthon. A vous de voir.

Pour conclure

N’hésitez pas à nous adresser des propositions et à prendre contact, avec nous, nous causerons de tout cela.

Alain BOUSQUET

Président de la FNACAB

2013 Nouvelle Identité Visuelle Fnacab.org

2013 Nouvelle Identité Visuelle Fnacab.org